lundi 19 juin 2017

En route vers Lesbos! Jour 1

Nous avions retenu billets d'avion et chambres d'hôtel pour aller visiter Lesbos quand nous avons appris qu'un séisme venait de frapper l' île. C'était lundi dernier et notre voyage était prévu le mercredi. Départ le matin à 5h30! Nous ne sommes pas particulièrement courageux, mais assez fatalistes. Il n'était donc pas question de changer la date de cette petite excursion de 3 jours.
Nous étions installés dans notre Airbus quand montent à bord, les derniers et avec leur service de sécurité, l'Archevêque d'Athènes et de toute la Grèce ainsi que le Président du parti "Nouvelle Démocratie", principal parti d'opposition à ce jour en Grèce. Ces personnalités se rendaient dans le village le plus touché par le séisme
Une demi-heure plus tard nous atterissions à l'aéroport international "Odysséas Elytis" (Prix Nobel de littérature en 1979) dont la famille est originaire de Lesbos. Avec la poétesse Sappho, (VIIe siècle avant J.C.) ce sont les deux grandes figures de cette île qui se situe au nord est de la mer Egée, près des côtes de la Turquie. C'est la petite île en rouge, en haut à droite sur la carte.


Lesbos est la troisième île grecque en superficie après la Crète et l'Eubée. Elle compte un peu plus de 100.000 habitants permanents et l'activité touristique y est assez modérée. Sa ville principale, Mytilène, est très vivante grâce à son port mais aussi à la présence de l'Université de l'Egée  créée 1984 et à un grand centre de conscription, le service national étant toujours en vigueur en Grèce.

En ce premier jour de notre excursion, nous avons essentiellement visité Mytilène et la partie sud-est de Lesbos.



Nous avons commencé par un petit déjeuner sur le port.






C'est bien la première fois que je voyais un café aussi léger et servi dans ce genre de récipient! J'ai d'abord cru à du jus de cerise en complément du jus d'orange!





Mytilène est la principale ville de Lesbos depuis l'Antiquité et sa population regroupe 40% des habitants de l'île.
Le quartier du port est très agréable avec ses batiments aux façades néo classiques et ses nombreuses terrasses, bondées d'étudiants dès la fin d'après-midi.






Du port partent les rues de la partie la plus ancienne de la ville.Elles ont un charme un peu oriental avec leur vieilles boutiques. Mais elles sont aussi bordés de monuments pas toujours en bon état, comme la mosquée Geni, et  de maisons un peu décrépites.










Mais Mytilène ce sont aussi des quartiers beaucoup plus modernes et c'est surtout son immense Kastro bâti par les Génois au XIVè siècle.






Cette imposante place forte fut érigée pour éviter les invasions ottomanes. La côte turque est effectivement très proche.



Ce qui explique que Lesbos fut le point d'entrée privilégié en Europe des migrants venus de Syrie  et parvenus jusqu'en Turquie.

Nous avons également visité en ce premier jour la région d'Agios Isidoros, une agréable petite station balnéaire ...






... et nous sommes attardés à Plomari, célèbre partout en Grèce pour ses distilleries d'ouzo.






Cette partie de l'île est extrêmement verte, vallonnée et couverte presque exclusivement d'oliviers. Elle en compterait onze millions!


 


Les olives sont ramassées dans les filets qui seront déployés à l'époque de la cueillette.


 
Nous avons enfin passé un agréable moment en fin d'après-midi dans une petit village de pêcheurs, Panagiouda.









Imposible de ne pas avoir l'oeil attiré par le dôme argenté de l'une des deux églises!






Nous n'avons pas vraiment tardé à regagner notre logement ce soir là, un studio installé dans un très beau parc, tout près de la plage d'Agios Isidoros. 





La nuit précédente avait été vraiment très très courte et la journée bien remplie!





22 commentaires:

  1. Un mot , un seul : "J'adore !"
    Merci Marie-Paule d'avoir pris le temps de situer Lesbos et nous donner tous ces renseignements, tant culturels, géographiques qu'historiques. Le "Kastro" porte bien l'empreinte génoise, il me rappelle les tours génoises corses....
    Ah les oliviers, un de mes arbres préférés (mais ça tu le sais déjà...)Tout est beau et l'emplacement de votre studio est idéal. Vraiment je crois que j'apprécierais vraiment de découvrir cette île... mais il y a tant d'autres îles grecques où j'aimerais aller... en octobre/novembre peut être... sait-on jamais ? Bisous et encore merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour cette 1ère nuit, nous n'avions pas choisi l'emplacement idéal Mijane. Nous étions à proximité de Plomari.
      Le studio était vraiment très bien, le cadre superbe et les propriétaires du complexe charmant mais...
      Les routes sont excellentes à Lesbos mais ce sont des routes... corses. C'est à dire la plupart du termps montagneuses, tournant sur tournant et où tu roules à 35 à l'heure. Donc Plomari est beaucoup trop excentré.
      Nous avions retnu pour 2 nuits et nous avons déménager pour la seconde à Kalloni, dans l'hôtel auquel j'i emprunté ma première care, le Imerti.
      Peut-être un peu moins bien que le Sea Sun de Plomari mais idéalement situé pour visiter.
      Bisous.

      Supprimer
  2. Hâte de découvrir la suite de votre séjour, bien sûr !

    RépondreSupprimer
  3. Je lève mon verre d'ouzo à ta santé. Les murailles impressionnantes témoignent de temps moins calmes....

    RépondreSupprimer
  4. je trouve ton billet en revenant à la maison et le verre d'Ouzo est le bienvenu...
    vraiment cette île est à découvrir merci de nous faire partager ce voyage Marie-Paule je garde un souvenir ému de notre passage en Crète où les oliviers remplissent l'espace .
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. C'est superbe le reve oubsont les migrants ?
    Tu as fait une belle escale merci pour le partage
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le camp où sont installés les migrants est situé à Moria, près de la grande ville de l'île, Mytilène.
      Les conditions de leur arrivée en 2016 ont été difficiles car ils arrivaient tous sur cette île qui n'avait pas les capacités d'accueil voulues et l'Europe a laissé la Grèce bien seule pour gérer cet afflux massif.
      Depuis les conditions de vie se sont améliorées mais c'est un camp de rétention en quelque sorte puisqu'ils n'ont nulle part où aller en Europe. On voit des familles ou des hommes se promener et la cohabitation est très pacifique avec les habitants. Mais cela ne règle pas le problème de leur devenir.
      Bisous.

      Supprimer
  6. tres belle cette ile, et pas de traces laissées par le seisme ? vous avez bien fait de ne pas renoncer, charmantes maisons et des millions d'oliviers ! un joli port et une superbe eglise, point de chute de nombreux migrants, la vie ne doit pas y etre tres tranquille ? merci pour ce beau reportage, chere Marie Paule, amities et bises

    RépondreSupprimer
  7. Avant toute chose Marie-Paule, pourrais-tu me dire ce que signifie Agios qu'on retrouve souvent en Grèce ...? Cette île me paraît bien jolie et surtout moins touristique que la Crète ... J'aime aussi beaucoup l'olivier, c'est un arbre noble, il y en aurait 40 millions en Crète ... c'est énorme ! En tous cas merci pour le début de cette visite de l'île de Lesbos, j'apprécie beaucoup !
    Belle soirée, bisous !
    Cathy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Cathy, beaucoup d'occasions en Grèce de trouver le mot "Agios" ou "Agia3 qui correspond à notre "Saint" ou "Sainte".
      Agios Isidoros où nous avons logé le premier soir, c'est Saint Isidore!
      Bonne nuit;
      Bisous

      Supprimer
  8. Ma première île grecque! Un souvenir inoubliable (197, pourtant) - et rien ne semble avoir changé du port et des ruelles adjacentes! Juste bien retapés et plus haut en couleurs... Ma première ouzerie, ma première pension, ma première "fragoumilia"... J'ai aimé Mytilène et la Grèce, en une seule fois et pour toujours! Sous le charme, encore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le charme de ces îles que de ne pas trop changer, même si elles se sont mises au rythme d'internet et que chacun y manie le smartphone!!!
      Lesbos n'est toujours pas très envahie par le tourisme et les images de mes prochains billets te seront sans dout familières!
      Bonne journée Gine.

      Supprimer
  9. Quelle lumière ! Merci Marie-Paule. Sur ton lien, ils parlent de Vrisa, village touché par le séisme. Je le cherche sur la carte, je ne le trouve pas...
    Merci pour cette jolie balade, j'ai hâte de découvrir la suite...
    Gros bisous à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vrisa esr exactement au-dessus de Vatera que tu vois mentionnée sur ma seconde carte.
      Grosses bises à toi aussi Nath et des caresses à ta petite tribu!

      Supprimer
  10. Que ton billet est beau! merci pour cette très jolie balade, un vrai bonheur!
    très belle journée, bises
    danièle

    RépondreSupprimer
  11. un voyage en ta compagnie est toujours ludique et instructif ... je retiens les nappes bleues , le café aquatique , les oliviers avec leur écharpes.. j'aime les détails ... bises e.

    RépondreSupprimer
  12. Magnifique reportage, Marie Paule ! On en prend plein la vue.
    Et ce bleu, et ce bleu ! Bon allez je vais faire un mauvais jeu de mot mais je ne peux pas m'en empêcher.
    C'est du bleu de Mytilène.
    Merci pour ce beau partage.
    Bises

    RépondreSupprimer
  13. Magnifique reportage que je vais regarder tranquillement à Erdevik. Waouh :)
    bisous !

    RépondreSupprimer
  14. Ah quel reportage de vacances!!! Belle continuation !

    RépondreSupprimer
  15. Lesbos est une île que je n'ai jamais eu l'occasion de visiter bien que nous avions des tas d'invitations de la part d'amis et collègues!!! Tu as fait de superbes photos, Marie-Paule (comme d'habitude!)qui nous offrent un très bel aperçu de la région de Mytilène. J'attendrai la suite avec impatience! Il est bien drôle et original ce café en carafe!!! Par contre, les méta-séismes que vous avez sûrement sentis, ne doivent pas avoir été drôles!!!
    Gros bisous à vous deux!!!

    RépondreSupprimer
  16. les îles en sont toutes plus belles les unes que les autres, merci pour la balade !
    Bisous
    Maman mule

    RépondreSupprimer
  17. Voilà une ile que je ne connais pas et pour cause... trop compliqué de la visiter avec un camping car. C'est magnifique et tes photos rendent bien l atmosphère. Merci pour ce voyage pas du tout fatigant pour moi

    RépondreSupprimer