samedi 7 décembre 2019

C'est l'Avent


Cette année, Noël sera toulousain pour moi. Je n'ai pas cédé à la "facilité" qui consistait à sortir mon petit village provençal qui se trouve dans un placard du salon.
Je suis montée jusqu'au grenier pour retrouver une crèche très chère à mon coeur mais que je n'avais pas installée depuis plusieurs années.
La boîte était bien poussiéreuse mais pas les petits personnages qui ont pourtant une bonne trentaine d'années.
Le DIY était alors déjà à la mode et j'avais persuadé -sans trop de mal- ma mamie de me crocheter cette crèche et ses petits personnages naïfs.


Ce petit montage sera ma participation de la semaine  pour "24 Heures Photo".



samedi 30 novembre 2019

"24 Heures Photo"

La semaine a été riche en sorties et rencontres mais pas forcément en photos réussies, car trop souvent faites avec mon smartphone qui n'est pas au top.

Mais j'en ai tout de même une que je veux vous montrer car elle est assez insolite.

Je faisais des achats dans une jardinerie quand j'ai aperçu une colombe en liberté. Enfin, je ne sais pas vraiment si c'est une colombe. Mais c'était un bel oiseau, bien vivant et pas du tout farouche.
Je ne sais vraiment pas ce qu'il faisait là, au milieu des aquariums et des  
terrariums car l'animalerie ne vend bien sûr pas de pigeons.



Une colombe de la paix, annonciatrice je l'espère, de l'esprit de Noël.
Que nous proposent les autres participants à notre rendez-vous du samedi? Pour le savoir, un petit clic ici


samedi 23 novembre 2019

"24 Heures Photo" et une petite balade en Haute-Garonne

Le soleil fut une denrée extrêmement rare à Toulouse cette semaine, sauf jeudi où il a bien voulu être présent jusqu'à son majestueux coucher. Alors vite de ma fenêtre j'ai immortalisé ce moment.
Ce sera ma participation pour nos "24 Heures Photo".



Et maintenant en route pour une petite balade faite en Haute-Garonne le 11 Novembre. Tout près de Toulouse, dans une région appelée Lauragais et qui s'étend aussi sur l'Aude et le Tarn.


Le Canal du Midi (appelé autrefois canal du Languedoc ou des Deux Mers) coule au centre de cette région vallonnée et fertile, à l'histoire fortement marquée par un catharisme plus affirmé qu'ailleurs dans le sud de la France.

Nous nous sommes arrêtés dans le village de Montgiscard pour photographier son clocher -mur, typique de la région. Sans le vouloir, nous sommes arrivés au moment de la célébration du 11 Novembre.
Une petite partie des habitants s'était regroupée autour du Monuments au Morts.





Le clocher-mur se retrouve partout dans le monde mais certaines régions comme le Sud-Ouest de la France en font un usage plus systématique.




A Montgiscard, les moutons et les vaches ont une drôle d'allure!!





Il s'agit bien sûr de la ménagerie d'un petit cirque installé dans le village. Il y avait aussi de jolis chevaux qui broutaient librement.


Au bas de Montgiscard se trouve le Canal du Midi.












Près de Montgiscard nous avons ensuite visité le petit village de Montbrun-Lauragais. Il possède un des plus beaux moulins à vent du Lauragais. 
Situé sur une colline à 300 m d'altitude, il date de 1680.
Parfaitement restauré, il peut se visiter sur demande.
Beaucoup de villages commencent par "Mont" en Lauragais. Chaque fois qu'ils sont érigés sur un "mont", au sommet d'un des coteaux.

En approche de Montbrun et de son superbe moulin...


                                                   ... tout en admirant la chaîne des Pyrénées qui s'élève face au village.  





 La place du village  regroupe traditionnellement l'église, la mairie et le monument aux morts.



Alors que l'église est entièrement en brique de terre  cuite, les autres bâtiments autour de la place sont en galet et brique. 




 Même certaines tombes du cimetière, voisin de l'église, respectent le type de construction locale.



En rentrant à Toulouse, nous nous sommes arrêtés au bord de la Garonne. Le soleil était déjà moins vif et les nuages pointaient à nouveau leur nez. Mais le fleuve ne s'en souciait pas et continuait calmement son parcours. 








samedi 16 novembre 2019

Vals et Les Pujols, villages d'Ariège & "24 Heures Photo"

Lundi 11 Novembre nous avons eu une belle journée. Nous en avons profité pour faire une balade dans le Lauragais. Je vous en parlerai dans un prochain billet.
Nous nous sommes arrêtés dans un village, Montgiscard, où la simplicité règne dans le choix du nom des rues. Il y a la rue de la Poste, la rue du Château d'eau, la Grande rue, celle du Vallon, le chemin de la Rivière...et à côté de la place, vous avez deviné...



Ce sera ma participation pour "24 Heures Photo" cette semaine.



Revenons maintenant à notre balade ariégeoise. Nous avons donc déjeuné sous les couverts de Mirepoix caressés par le soleil. 
En début d'après-midi le ciel s'est assombri. Mais nous avions envie de découvrir l'église de Vals, un petit village d'une centaine d'âmes, situé à quelques kilomètres de Mirepoix.
Cette église ressemble de loin à la tour d'une citadelle. En s'approchant on découvre qu'il s'agit en fait d'une église bâtie sur 3 niveaux.
Le premier est construit à même la roche.




La porte d'entrée est creusée dans une faille de cette roche et un escalier vous conduit à l'étage supérieur, en passant devant le bénitier et les fonds baptismaux.







Toute cette partie de l'église a été bâtie au Xe siècle.

Puis on débouche dans la lumière et l'on découvre les fresques romanes et leur simplicité émouvante.







On ne peut malheureusement pas aller plus loin pour des raisons de sécurité. 
Nous n'avons pas pu accéder à la petite nef principale (XIIe siècle). 


                                                                                                                                                                   Photo Internet

Je suppose que l'on y accède par la porte orientale du bâtiment qui se trouve au sommet de la butte. Mais cela glisse  beaucoup pour monter et surtout redescendre. Aucun chemin d'accès sinon une grimpette dans l'herbe humide.
Les habitations se trouvaient là-haut au Moyen-Age, serrées autour de leur église. On n'en voit plus que quelques fondations.
Mais la vue sur les Pyrénées est toujours très belle.

 Les  maisons sont désormais au pied de la butte.









Mais laissons cette originale église troglodyte et ses peintures rupestre pour nous diriger vers le village des Pujols.

Le ciel est toujours plus menaçant mais il ne pleut pas. Les Pujols est un bourg beaucoup plus grand que Vals, il compte 800 habitants et son cadre de vie est beaucoup plus "contemporain". C'est sur son territoire que se trouve le petit aérodrome de Pamiers où se forment notamment des pilotes et des parachutistes de l'armée.


Nous voulions admirer le mur-clocher érigé en 1333 et couronné de 9 créneaux de l'église Saint-Blaise.
L'édifice lui-même et sa porte latérale datent de la fin du XIIIe siècle. C'était malheureusement fermé.











Notre dernier objectif était ce jour là la commune de Lapenne et son Parc aux bambous. Il était malheureusement fermé pour la saison hivernale et ne rouvrira qu'en mars. 
Comme des  jardiniers travaillaient dans le parc, nous avons pu y jeter un coup d'oeil... furtif.
Ce n'est pas la bambouseraie d'Anduze mais ce Parc ouvert en 2001 est classé Jardin remarquable.









Pour en savoir un peu plus, une petite vidéo extraite de l'émission "Silence ça Pousse".


Nous reviendrons au printemps admirer les bambous et les papillons de ce parc!