samedi 18 septembre 2021

L'été grec

 Quand j'étais à l'école primaire, le jeudi était le jour sans école, la pause bienvenue. Et bien en cette semaine de rentrée scolaire en Grèce, j'ai revécu cette agréable situation. Je me suis accordée une belle pause plage en milieu de semaine. Notre plage est toujours privatisée jusqu'à la fin octobre mais elle est désormais beaucoup moins fréquentée, surtout en semaine.

Une fois le portique franchi, on est accueillis par un petit espace de verdure. Où flotte le Pavillon bleu complètement en berne ce jour là, faute de vent.

A la couleur des tamaris, on comprend que l'automne approche et que l'été a été très chaud cette année.


                                             Un coup d'oeil depuis le petit chemin et l'on voit qu'il y a pas mal de transats disponibles.

 

L'espace restauration n'est pas non plus très fréquenté. Mais il est vrai que la plupart des gens préfèrent consommer là où ils s'installent. Le Pass sanitaire est exactement le même en Grèce qu'en France. A deux différences près. Alors qu'en France je crois qu'il est dans l'immédiat prévu jusqu'en novembre, ici il nous est annoncé jusqu'en mars 2022. Mais en "compensation", pas de Pass en terrasse.


                          A chaque parasol est accroché un petit panneau récapitulant tout ce que l'on peut consommer sur place à toute heure de la journée. On peut même avoir des plats chauds.



                                                         Me voilà donc bien installée et prête pour aller profiter de la baignade. 


Même seuls, on ne s'ennuie pas dans la mer en Grèce. Car c'est le lieu où l'on papote aussi bien que sur la plage... Le meilleur endroit pour profiter des potins de notre petit ville.


J'aime bien la décoration à l'entrée de la plage et en particulier les herbes de la Pampa. Elles s'accomodent très bien de la sécheresse et forment de beaux buissons de plusieurs mètres. 
Celui-ci sera ma photo pour "24 Heures, Photo".



Après cette belle matinée, il était temps de rentrer préparer le déjeuner. Heureusement on ne mange jamais avant 14 heures en Grèce. La voiture était restée au soleil et il faisait tout de même 38°. 
Merci septembre pour ton bon goût d'été!



samedi 11 septembre 2021

Challenge

 "Ma maman a failli ne pas publier cette semaine. Elle trouvait que le temps avait été gris et qu'il n'y avait plus de belles fleurs sur notre terrasse. Elle n'avait pas de photos à vous montrer. 
Alors moi Ynouk, un an à la fin du mois, j'ai pris les choses en main. A son retour de chez le coiffeur, ce qui lui redonne toujours le sourire à ma maman, j'ai bien voulu accepter de poser pour elle*. Oh, juste le temps de 3 clichés, face, profil et trois-quart. Il ne faut tout de même pas abuser de ma patience!!
Mais je ne voulais pas que nous soyons absents du challenge de Patricia dès la rentrée. Ce n'était pas gentil pour elle et pour nos fidèles amis. Alors voici le portrait de la semaine  pour "24 Heures, Photo" 😊!"



* Sa gentille coiffeuse, qui s'appelle Marianna, redonne toujours le sourire à ma maman. Mais je crois avoir compris que les "pagotinia" achetés à la pâtisserie toute proche étaient aussi pour beaucoup dans cette bonne humeur retrouvée.

                                                                                        Photo internet

                                                                                                                                  Photo internet

Les "Pagotinia" se trouvent partout en Grèce. Ce sont des petits cônes glacés d'une dizaine de centimètres, vendus en vrac. Un petit plaisir sucré mais qui donne bonne conscience si l'on ne mange qu'un "pagotini".


samedi 4 septembre 2021

La rentrée de "24 Heures, Photo".

 


Tout est dit, patienter et accueillir de son mieux septembre.

C'est un mois très agréable en Grèce, peut-être le meilleur de l'année. Il fait encore suffisamment chaud pour se baigner et vivre à l'extérieur, mais sans les températures parfois excessives de l'été. Les journées sont encore assez longues, les fruits de l'automne arrivent sur les étals et l'atmosphère plus "tonique" de la rentrée n'est pas pour me déplaîre.

Je ne cède plus à l'achat compulsif de cahiers et de stylos mais je sens toujours une petite envie qui me chatouille...

Ce n'est que mi-septembre qu'Akilleas refera une radio de son fémur et que nous saurons s'il est autorisé à appuyer sur sa jambe. Nous patientons tous les deux en attendant. Les plantations aussi attendent le retour de leur jardinier. Mais je les arrose scrupuleusement en attendant. Du moins ce qu'il en reste😀.

Quelques petites fleurs toute simples...




                                                                                                          ... des boutons d'hibiscus...


                                                                            ... des figues de barbarie en préparation.


                                               J'aime particulièrement les fleurs du basilic, même si elles annoncent sa fin.



                                            La rentrée c'est aussi chez notre amie Patricia et son rendez-vous, "24 heures, Photo".

J'ai réservé à notre petit challenge ma plus belle fleur, un lys des Incas.

En terminant ce billet, je veux joindre ma voix à toutes celles qui ont rendu hommage à Mikis Théodorakis qui s'est éteint à 96 ans, le 2 septembre. 
Il fut le compositeur grec le plus prolifique et le plus connu du XXe siècle. Même les plus jeunes connaissent la musique qu'il a composée pour le film "Zorba le Grec" en 1964 et que l'on appelle désormais sirtaki partout dans le monde.


Mais le réduire à ce succès serait faire injure à l'authentique compositeur et musicien qu'il fut, lui qui a notamment étudié la composition au Conservatoire de Paris auprès d'Olivier Messiaen. France Musique consacre d'ailleurs un article intéressant à Théodorakis à l'occasion de sa disparition.

J'étais encore trop jeune pour aller voir Zorba au cinéma. Ma découverte de ce compositeur se produisit 10 ans plus tard, à l'Université de Toulouse, grâce à la merveilleuse professeur de littérature comparée qui dirigeait mon mémoire de maîtrise et qui nous fit travailler sur une oeuvre de Théodorakis, "La Marche de l'Esprit".

En juin 2017,  j'ai eu le bonheur d'assister à un concert donné en l'honneur de cette icône de la Grèce, en sa présence, au stade Kallimarmaro d'Athènes. 

 

C'était déjà un très vieux monsieur, qui ne pouvait plus diriger lui-même l'orchestre. Mais pour le dernier morceau, il est monté sur scène et a redéployé ses bras de géant! Ce fut sa dernière apparition publique en concert.


Καλό ταξίδι, Μίκη Θεοδωράκη,
Repose en paix.





samedi 28 août 2021

Au revoir août!

 Août devait être "mon" mois puique j'y ai ma fête et mon anniversaire. Mais cette année, ce ne fut pas vraiment le cas. Cette semaine j'aurais dû vous faire un billet plein de nouvelles photos, celles prises dans le Péloponnèse à l'occasion de mon anniversaire.


Notre réservation était faite pour 3 jours, dans un studio moderne cette fois. Le petit bonus était la piscine privée, petite certes mais seulement pour nous, pour profiter des étoiles la nuit venue...

                                                                                                                                                             Photo Internet

                                                                                                                                                                   Photo unternet

                                                                                                                                                                     Photo Internet
Le séjour romantique sera pour l'an prochain. 
Toulouse aussi devra nous attendre encore un peu et ce qui est plus ennuyeux c'est que les vols directs depuis Athènes s'arrêtent début octobre. Notre billet retour a d'ailleurs été annulé par la compagnie aérienne, sans nous prévenir. Mais elle prévoyait de nous ramener à Athènes via un transfert par la Crète et une nuit à Héraklion. Pratique avec un chat!!!


Allez, j'arrête de "râler", il y a pire comme situation. Nous avons du beau temps, une belle vue de nos fenêtres et le chant des cigales. 
C'est pour Akilleas que le temps est le plus long. Etre immobilisé n'est pas drôle, même s'il ne souffre pas.
Quant à moi, j'ai profité d'une baignade en fin d'après-midi.
Pas à l'endroit où sont les rochers qui font chuter, mais sur notre plage aménagée en sable fin. Bien sûr il y avait du monde, même en fin de journée. Mais on trouve toujours un transat.





Il me reste à vous souhaiter un beau mois de septembre et une belle rentrée!



samedi 21 août 2021

Que dire?

Oui, que dire, sinon que les mois se suivent et se ressemblent sans que le bout du tunnel ne soit en vue. Après avoir été confinés dans notre commune jusqu'en mai, j'espérais beaucoup de la fin du printemps et de l'été. Il y a eu deux petites parenthèses rapides et bienvenues fin juin et début juillet. Puis ce fut à nouveau le "confinement". A cause de la canicule très longue et sévère, plus de 40° , puis des terribles incendies. Si la température est retombée autour de 32°, les incendies n'en sont pas moins toujours là. Cette semaine encore c'était le ballet des hélicoptères porteurs d'eau au-dessus de nos têtes.


En cliquant sur ce lien (ici) vous verrez le feu qui consume forêts et maisons à une quarantaine de kilomètres au nord d'Athènes. Je sais que c'est le même drame, malheureusement, dans le Var.

Pour essayer de se remonter le moral, tout en évitant les coups de soleil, nous avions pris l'habitude d'aller nous baigner en fin de journée. Il y a plus de monde sur la plage en août qu'à l'ordinaire, mais pas tant que cela dans la mer.



Cela a duré 5 jours. Le 12 août, alors que nous sortions de l'eau et avions déjà un pied sur le sable, Achilleas a glissé sur le rocher que foulait son autre pied et s'est fêlé le fémur. Nous voilà à nouveau confinés pour un mois!! Adieu plage, baignades et voyage à Toulouse le 4 septembre, alors que nous avions nos billets d'avion. 
Heureusement il n'a pas mal, il faut juste de la patience...Y aura-til opération ou pas, nous ne le savons toujours pas à ce jour. C'est août dans tous les secteurs. 

En allant nous baigner ce jour là, nous avions croisé ce cygne noir. Vous croyez que c'est lui qui nous a jeté le mauvais oeil?


Bien sûr je ne crois pas au mauvais oeil que pourraient nous jeter les chats ou 
les cygnes noirs  ah, ah!
C'est juste nous qui sommes parfois maladroits ou n'avons pas de chance...


dimanche 15 août 2021

La Photo du mois - Août

 C'est au tour de la Tribu de Chacha (http://www.tribudechacha.com) de nous proposer le thème de ce mois. L'auteur nous invite à publier une photo qui évoque un beau moment de nos vacances, un de ceux qui amènera le sourire sur nos lèvres quand nous reverrons cette photo.

J'aurais pu choisir un cliché de vacances plus lointaines, pleines de beaux souvenirs. Mais j'ai préféré cette photo. Elle est toute récente.

Je l'ai prise sur la plage d'une petite ville grecque où nous vivons et qui se trouve face à l'île d'Eubée ravagée par les incendies ces derniers jours. Le ciel n'est pas nuageux. C'est la fumée qui forme une écharpe au premier plan, à l'heure où la nuit commence à tomber.
Mais cette photo me parle d'espoir car les enfants jouent ou se baignent et évoquent la vie qui continue...


Akaieric, Amartia, Betty, Blogoth67, Christophe, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Le souffleur de mots, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Xoliv'.

samedi 7 août 2021

O Sole mio

 C'est ce que j'ai chanté toute la semaine en lui demandant d'aller ... se cacher! D'aller faire un petit tour en France, par exemple. La semaine fut difficile avec chaque jour 40° ou plus selon les régions. Vous voyez sur le "bureau" de mon ordinateur (en bas, à droite) qu'il fait 42° à Porto Rafti. 


Cela a été comme cela toute la semaine et aujourd'hui seulement (vendredi) il fait un peu moins chaud (38° tout de même).  Il ne faisait pas moins chaud sur la plage, trop pour nous en tout cas, même si certains n'avaient pas l'air d'être dérangés par la canicule. Mais pour la plupart ce devait être leurs vacances et je comprends qu'ils se soient armés de courage.

A la canicule et en partie à cause d'elle, la Grèce a pris feu (les faubourgs nord d'Athènes, l'île d'Eubée, la région d'Olympie...). Les incendies de forêts ont détruit maisons, faune et flore. Sans compter la fumée et les particules toxiques qu'elle convoie. 
Voilà pourquoi pas de photo à vous montrer cette semaine. Nous sommes sagement restés à la maison, portes et fenêtres fermées comme le recommandait la Prtotection civile pour ne pas inhaler de fumée. De toute façon l'odeur de brûlé ne donne pas envie d'ouvrir ses fenêtres. Tant pis pour les épidémiologistes qui nous disent d'aérer!!! Rions de toutes ces contradictions pour ne pas en pleurer...

Ynouk, malgré la chaleur, n'a pas voulu abandonner SA couette bien aimée. Mais plus question d'y dormir roulé en boule! On le comprend.




samedi 31 juillet 2021

"24 heures, Photo"

 Pour l'instant les "vacancettes" sont terminées. Les prochaines attendront fin août. Ce n'est pas plus mal car pour l'instant il fait un peu trop chaud pour se balader ou visiter. 38° au moment où j'écris. Mais nous avons la plage et la mer pour nous rafraîchir en fin de journée.
Nous sommes enfin retournés sur notre jolie petite plage de sable fin, nichée au creux d'une petite baie à l'intérieur du très large golfe de Porto Rafti. Je vous en ai souvent parlé, vous savez celle qui devient privée l'été. Elle est plus chère que jamais, 5€ l'entrée, sans plus aucune possibilité d'abonnement, ni de  réduction pour telle ou telle catégorie de personne. La pandémie a bon dos.
Mais pourquoi se gêner puisque tous les transats sont occupés? 5€ cela peut paraître peu mais on va rarement à la plage seul . Si l'on y va chaque jour, cela finit par être vraiment cher.

J'ai pris cette photo vers 18h30. 


Et celle-ci à 21 heures. Quand on y est, autant en profiter jusqu'à la disparition du soleil!!


Ma photo pour "
24 Heures photo" sera celle d'Ynouk qui a fêté ses 10 mois jeudi dernier. Il est toujours aussi coquin et j'ai toujours autant de mal à le photographier car dès qu'il voit l'appareil photo, il accourt vers moi. Voici donc une photo "volée" grâce au téléphone. Ynouk sur sa couette malgré la chaleur. Où dormira-t-il cet hiver ah, ah?