jeudi 22 juin 2017

En route vers Lesbos! Jour 2

La seconde journée de notre petit voyage nous a conduits du sud au nord de Lesbos. L'île n'a pas des dimensions impressionnantes, environ 70 km par 45. Mais sa structure est montagneuse et les routes très sinueuses. Sur ce territoire aux proportions modestes, nous avons parcouru plus de 500 km en 3 jours. Sans avoir tout exploré bien sûr. Juste en nous rendant dans les villages les plus réputés. La carte ci-dessous montre bien que la montagne est partout.


La couleur verte représente les territoires couverts de forêts d'oliviers, le reste de l'île étant dédié à une végétation plus proche de la garrigue. L'extrême ouest est un désert de pierres. Ce contraste des paysages est d'ailleurs l'un des charmes de Lesbos. 

En ce second jour nous irons de Plomari à Molyvos. Pas en bicyclette, mais dans notre petite Micra louée à l'aéroport. La carte est trompeuse!


Départ donc de Plomari pour Agiassos.



Au milieu des oliviers et des lauriers roses, nous faisons halte dans cette chapelle dédiée à saint Christophe. J'ai une pensée émue pour toi Cathy car elle est... ouverte!











Partout à Lesbos, de merveilleux lauriers roses bordent les routes!


Nous arrivons à Agiassos. C'est une grosse bourgade de 3000 habitants située à 500 m d'altitude, sur le flanc du Mont Olympe, la plus haute montagne de Lesbos avec ses 968 m.

                                                                                                                                                                                                                                                               Photo Internet
Le sommet culminant de l'île est facilement reconnaissable car "couronné" d'antennes!


Agiassos tirerait son nom d'une icône ramenée  par un prêtre de Jérusalem au début du IXè siècle. Il se serait installé dans le village pour y établir un ermitage. L'icône aurait porté la mention "Hagia Sion" (Sainte Sion), Sion étant le nom biblique de Jérusalem. "Hagia Sion" aurait donné son nom au village, devenant "Agiassos".

Agiassos est de nos jours un village aux rues pavées et aux maisons traditionnelles qui a beaucoup de charme. Des artisans qui travaillent le bois sculpté et la poteries assurent sa réputation et il fait bon y déambuler sous ses tonnelles.


















Le coeur du village c'est sa grande et belle église, également lieu de pèlerinage.







Laissant derrière nous Agiassos, nous prenons la route de Kalloni. Nous laissons nos bagages à l'hôtel pour aller déjeuner en bord de mer, à Skala Kallonis. Cette petite station balnéaire est renommée pour sa plage et pour ses sardines. Les sardines ne seront pas au rendez-vous. Elles sont encore trop petites en juin pour être pêchées, nous explique le restaurateur.







Le plus bel endroit de Lesbos nous attendait en fin d'après-midi, du moins à mon goût, le village de Molyvos, également appelé Mithymnia.

Le village s'étage sur toute une série de niveaux, accroché à sa falaise et dominé par son château qui aurait peut-être commencé à être érigé à l'époque byzantine mais dont l'apparence actuelle remonte à des travaux réalisés au XVe siècle.


                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Photo Internet
Il y a le niveau de la plage et du port...









le niveau de la rue centrale avec tous ses commerces ...




En levant la tête, le spectacle des maisons accrochées à la falaise est impressionnant.  En pierre ou en bois, elles ne renient pas l'influence du style ottoman.











Tout au sommet de Molyvos nous attend son château pour un son et lumière magnifique.
La lumière est celle du soleil couchant, le son celui des musiciens de la taverne.
Déguster un petit verre dans un tel cadre est un pur moment de bonheur.













Et lorsque le soleil a disparu, le château s'illumine pour prendre le relais et prolonger un peu la magie.





Un dernier regard au château et c'est ensuite le retour vers Kalloni par des petites routes pratiquement désertes et le bonheur de retrouver son hôtel pour un sommeil bien mérité.







lundi 19 juin 2017

En route vers Lesbos! Jour 1

Nous avions retenu billets d'avion et chambres d'hôtel pour aller visiter Lesbos quand nous avons appris qu'un séisme venait de frapper l' île. C'était lundi dernier et notre voyage était prévu le mercredi. Départ le matin à 5h30! Nous ne sommes pas particulièrement courageux, mais assez fatalistes. Il n'était donc pas question de changer la date de cette petite excursion de 3 jours.
Nous étions installés dans notre Airbus quand montent à bord, les derniers et avec leur service de sécurité, l'Archevêque d'Athènes et de toute la Grèce ainsi que le Président du parti "Nouvelle Démocratie", principal parti d'opposition à ce jour en Grèce. Ces personnalités se rendaient dans le village le plus touché par le séisme
Une demi-heure plus tard nous atterissions à l'aéroport international "Odysséas Elytis" (Prix Nobel de littérature en 1979) dont la famille est originaire de Lesbos. Avec la poétesse Sappho, (VIIe siècle avant J.C.) ce sont les deux grandes figures de cette île qui se situe au nord est de la mer Egée, près des côtes de la Turquie. C'est la petite île en rouge, en haut à droite sur la carte.


Lesbos est la troisième île grecque en superficie après la Crète et l'Eubée. Elle compte un peu plus de 100.000 habitants permanents et l'activité touristique y est assez modérée. Sa ville principale, Mytilène, est très vivante grâce à son port mais aussi à la présence de l'Université de l'Egée  créée 1984 et à un grand centre de conscription, le service national étant toujours en vigueur en Grèce.

En ce premier jour de notre excursion, nous avons essentiellement visité Mytilène et la partie sud-est de Lesbos.



Nous avons commencé par un petit déjeuner sur le port.






C'est bien la première fois que je voyais un café aussi léger et servi dans ce genre de récipient! J'ai d'abord cru à du jus de cerise en complément du jus d'orange!





Mytilène est la principale ville de Lesbos depuis l'Antiquité et sa population regroupe 40% des habitants de l'île.
Le quartier du port est très agréable avec ses batiments aux façades néo classiques et ses nombreuses terrasses, bondées d'étudiants dès la fin d'après-midi.






Du port partent les rues de la partie la plus ancienne de la ville.Elles ont un charme un peu oriental avec leur vieilles boutiques. Mais elles sont aussi bordés de monuments pas toujours en bon état, comme la mosquée Geni, et  de maisons un peu décrépites.










Mais Mytilène ce sont aussi des quartiers beaucoup plus modernes et c'est surtout son immense Kastro bâti par les Génois au XIVè siècle.






Cette imposante place forte fut érigée pour éviter les invasions ottomanes. La côte turque est effectivement très proche.



Ce qui explique que Lesbos fut le point d'entrée privilégié en Europe des migrants venus de Syrie  et parvenus jusqu'en Turquie.

Nous avons également visité en ce premier jour la région d'Agios Isidoros, une agréable petite station balnéaire ...






... et nous sommes attardés à Plomari, célèbre partout en Grèce pour ses distilleries d'ouzo.






Cette partie de l'île est extrêmement verte, vallonnée et couverte presque exclusivement d'oliviers. Elle en compterait onze millions!


 


Les olives sont ramassées dans les filets qui seront déployés à l'époque de la cueillette.


 
Nous avons enfin passé un agréable moment en fin d'après-midi dans une petit village de pêcheurs, Panagiouda.









Imposible de ne pas avoir l'oeil attiré par le dôme argenté de l'une des deux églises!






Nous n'avons pas vraiment tardé à regagner notre logement ce soir là, un studio installé dans un très beau parc, tout près de la plage d'Agios Isidoros. 





La nuit précédente avait été vraiment très très courte et la journée bien remplie!