jeudi 2 mai 2013

Le p'tit air...


 

La chanson qui a tourné dans mon autoradio cette semaine est extraite du dernier CD de Maxime le Forestier. Vous l'avez peut-être entendue car elle a bénéficié d'une large publicité.
C'est vrai que ce n'est qu'un p'tit air mais j'en aime bien les paroles. Si nous laissions chacun derrière nous notre p'tit air, même anonyme, ce ne serait déjà pas si mal!





Il suffit que quelqu'un fredonne
Le pt'it air que j'avais fait pour toi
Et c'est un peu de nous qui sonne
Dans l'au-delà
Il suffit que quelqu'un murmure
Le p'tit air que j'avais fait pour toi
Si c'est un peu de nous qui dure
C'est déjà ça

La mousse a recouvert les lettres
Et déjà la pierre se fend
C'est sûr qu'avoir été vivant
C'est moins que de l'être
On se dissout, on s'évapore
On se répand dans le grand flou
Que peut-il bien rester de nous
Quel fil de nous s'agite encore
S'agite encore

Il suffit que quelqu'un fredonne
Le pt'it air que j'avais fait pour toi...

On laisse des traces ou des séquelles
Des peintures ou des monuments
Les statues tombent forcément
Gravitation universelle
Alors qu'un air qui se faufile
De lèvre en lèvre et qui survit
ça peut nous faire un paradis
Viens, on s'en va danser tranquille
Danser tranquille

Il suffit que quelqu'un fredonne
    Le pt'it air que j'avais fait pour toi...



22 commentaires:

  1. ΚΑΛΟ ΠΑΣΧΑ ΣΤΗΝ ΩΡΑΙΑ ΚΕΑ!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eyxaristo poly Evie moy.
      Kalo PASXA kai se sena!

      Supprimer
  2. Merci de nous la faire connaître, Marie-Paule, j'avais loupé sa diffusion...
    Maxime Le Forestier, voilà qui ne nous rajeunit pas...
    Très belle journée à toi, je t'embrasse très affectueusement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais il n'y a plus tellement de choses qui nous rajeunissent... Je parle pour moi uniquement car toi Norma tu es encore bien jeunette!
      Je me rends compte toutefois que mes choix vont vers des gens qui "exerçaient" déjà lorsque j'étais ado, et du coup cela me fait me sentir plus jeune qu'eux!
      Je t'embrasse moi aussi très affectueusement.

      Supprimer
  3. Je la découvre moi aussi, un brin romantique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand désir et mythe de notre humanité, se survivre...

      Supprimer
  4. Je n'avais entendu que des extraits à la télé.
    C'est très joli et presque "nostalgique"
    Mais comment faire un p'tit air hein ?
    Va falloir que j'en pique un à quelqu'un.
    Je t'embrasse bien fort.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui cela n'a l'air de rien comme paroles mais c'est finalement assez justement dit.
      Nostalgique oui, mais pas désespéré comme le poème de Josette cette semaine.
      C'est à mon avis la meilleure chanson du CD. Celui-ci s'écoute facilement mais il n'en restera à mon avis pas grand-chose, sauf "le p'tit air"!
      Je t'embrasse bien fort Mimi.

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord avec toi, c'est une gentille bluette et un message d'espoir à côté de"Que reste t-il" de Liliane Wouters.
      Il faut que je te phone.
      Je t'embrasse.

      Supprimer
    3. Phone quand tu veux, je ne bouge pas ce week-end.
      Grosses bises.

      Supprimer
  5. Dans la droite ligne du Défifoto de ce mois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui comment assurer notre continuité, c'est exactement cela...

      Supprimer
  6. Belle découverte!!! Un petit air qui restera encore dans nos têtes comme sa maison bleue...
    Merci de nous rajeunir un brin !!!!
    Gros bisous et bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui elle peut rester comme "la maison bleue" ou "Né quelque part".
      Bah, jeunes nous sommes tant que nous ne sommes pas malades et sans pouvoir aller et venir. Pour les années que nous avons "au compteur", oublions les!
      Gros bisous.

      Supprimer
  7. Comme je n'ecoute pas la radio, je ne connaissais pas. Mais j'y retrouve le Maxime que j'aimais dans les années 70 (oups..), celui de la maison bleue.. J'aime bien la petite nostalgie derrière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est la même veine que quelques jolies chansons de Maxime le Forestiercomme la fameuse maison bleue que les agences de voyage ont mis à leur programme pour les Français qui visitent San Francisco. Mais nous nous sommes aperçu avec des photos d'amis qu'ils ne montrent pas toujours la même maison!

      Supprimer
  8. AH j'adore!
    Je fredonne cette chanson à longueur de journée, merci de la passer sur ton blog que je vais laisser ouvert pour la repasser en boucle! ;-)
    Elle est toute simple mais tant est dit entre ces lignes!
    Merci pour ton passage chez moi, Marie-Paule, ton mot m'a beaucoup touchée! ;-)
    Bizzzz et bon après-midi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait cela, elle a l'air toute simple mais beaucoup est dit entre les lignes, avec une fausse légèreté.
      Quant à ton blog, tu n'as pas fini de m'y voir passer.
      Je trouve sincèrement tes photos magnifiques et tout ce qui est beau nous faisant du bien...
      Bizzzz Noushka et bonne fin de semaine.

      Supprimer
  9. Un texte magnifique ...
    Sans en avoir l' air ( encore que ) ces paroles expriment exactement ce que l' on vit , quand un être cher qui a disparu , nous habite...:-)
    Plein de bisous soleil enfin...

    RépondreSupprimer
  10. Le texte est de Julien Clerc qui n'est pas un débutant et a lui même de fort belles chansons à son répertoire.Ce texte est plein de sensibilité et je l'aime baucoup.
    Ici pas encore beaucoup de soleil mais je me réjouis pour ceux qui en profitent déjà.
    Grosses bises.

    RépondreSupprimer
  11. Plaisir de retrouver ce p'tit air que les ondes nous ont fait découvrir ces jours ci et qu'on fredonne avec plaisir, même s'il n'est pas aussi facile que cela à mémoriser ! mélodie et tempo assez compliqués finalement pour un p'tit air !

    RépondreSupprimer
  12. C'est un peu comme chez Brassens dont Le Forestier est admirateur, cela paraît facile et ne l'est pas autant que cela.

    RépondreSupprimer